FUC

30 mai, 2008

Baudelaire: la cloche fêlée

Classé sous texte — fuc @ 17:02

II est amer et doux, pendant les nuits d’hiver,
D’écouter, près du feu qui palpite et qui fume,
Les souvenirs lointains lentement s’élever
Au bruit des carillons qui chantent dans la brume.

Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux
Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante,
Jette fidèlement son cri religieux,
Ainsi qu’un vieux soldat qui veille sous la tente!

Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu’en ses ennuis
Elle veut de ses chants peupler l’air froid des nuits,
II arrive souvent que sa voix affaiblie

Semble le râle épais d’un blessé qu’on oublie
Au bord d’un lac de sang, sous un grand tas de morts
Et qui meurt, sans bouger, dans d’immenses efforts.

Baudelaire et Murat

Classé sous vidéo — fuc @ 12:10

http://www.dailymotion.com/video/x4kqs4

29 mai, 2008

baudelaire:la fontaine de sang

Classé sous texte — fuc @ 21:50

La fontaine de sang

Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu’une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l’entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.

À travers la cité, comme dans un champ clos,
Il s’en va, transformant les pavés en îlots,
Désaltérant la soif de chaque créature,
Et partout colorant en rouge la nature.

J’ai demandé souvent à des vins captieux
D’endormir pour un jour la terreur qui me mine ;
Le vin rend œil plus clair et l’oreille plus fine !

J’ai cherché dans l’amour un sommeil oublieux ;
Mais l’amour n’est pour moi qu’un matelas d’aiguilles
Fait pour donner à boire à ces cruelles filles !

Charles Baudelaire

enki bilal et baudelaire

Classé sous vidéo — fuc @ 21:40

http://www.dailymotion.com/video/x19y5q

baudelaire: charogne

Classé sous texte — fuc @ 21:38

Une charogne

Rappelez-vous l’objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d’été si doux :
Au détour d’un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l’air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d’une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d’exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande Nature
Tout ce qu’ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s’épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l’herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D’où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,
Ou s’élançait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d’un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l’eau courante et le vent,
Ou le grain qu’un vanneur d’un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s’effaçaient et n’étaient plus qu’un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l’artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d’un oeil fâché,
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu’elle avait lâché.

- Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô la reine des grâces,
Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l’herbe et les floraisons grasses,
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j’ai gardé la forme et l’essence divine
De mes amours décomposés !

26 mai, 2008

rêve d’icare

Classé sous vidéo — fuc @ 11:15

Image de prévisualisation YouTube

24 mai, 2008

saut en parachute de 31kms d’altitude

Classé sous vidéo — fuc @ 8:41

LA fin de la vidéo n’a rien à voir avec le saut

http://www.dailymotion.com/video/x5mm2

22 mai, 2008

rififi chez les syndicalistes de la CFTC métallo

Classé sous vidéo — fuc @ 20:55

http://www.dailymotion.com/video/x5fw2e

Braquage à la liberté individuelle

Classé sous texte — fuc @ 20:24

Braquage à la liberté individuelle

Je suis particulièrement attaché à la liberté individuelle et je ne supporte pas la moindre atteinte à ce que je considère comme fondamental, il s’agit d’une notion inspirée directement de la déclaration des droits de l’homme: « La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui », bien-sûr on pourra me rétorquer que « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres » cependant si la limite morale suivante est appliquée chacun devrait pouvoir préserver son propre espace de liberté « Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait. »

J’entends de çi de là, particulièrement dans la bouche de la direction des mots qui me heurtent, comme « joignable à tout moment » ou « répondre au téléphone », il faut un sacré culot pour oser cela! Ou alors une méconnaissance des fondamentaux de notre république ou pire ne pas vouloir les respecter. Notre direction voudrait donc imposer que tous les pn donnent gentiment leur numéro de téléphone portable et celui du domicile, d’ailleurs notre responsable production m’a fait remarquer que cela était déjà écrit dans l’ACPN, ce qui est vrai: « le navigant doit avoir donné aux services de la production le moyen de communication permettant de le joindre à tout moment », dans l’esprit de ce directeur puisque c’est écrit nous devons le respecter, à mon sens ce qui est écrit là est certainement illégal, comment peut-on imposer à un personnel d’être joint à tout moment, en effet cela veut dire que le « sévice régulation » peut vous appeler sur vos congés, sur vos off, vos repos hebdomadaire ou bien pourquoi la nuit, certains d’entre vous peuvent trouver ce comportement normal, pour ma part je considère cette attitude honteuse, il s’agit d’une intrusion dans ma vie privée d’une atteinte à ma liberté.

Comme il est plus clair d’argumenter ses propos avec des documents législatifs je vais donc m’appuyer sur les articles L. 120-2 et L. 422-1-1 du Code du travail.

Art. L120-2. - nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.

Bien-sûr comme tout article de loi chacun peut l’interpréter comme il l’entend, cependant la nature de notre activité justifierait-elle la nécessité d’être joignable à tout moment, il me semble que notre situation de compagnie aérienne régulière avec des plannings à quatre semaines ne permet pas à imposer des restrictions de cet ordre.

Art. L422-1-1: les appels professionnels par téléphone portable peuvent être justifiés s’ils répondent à une nécessité de l’entreprise. si tel est le cas, toutefois, les interventions professionnelles que le salarié serait amené à effectuer à la suite de ces appels devront être décomptées comme temps de travail effectif.en revanche, tout abus de l’employeur concernant le nombre et le moment de ces appels, notamment si ces derniers interviennent en tous lieux et à toute heure, pourrait selon la ministre tomber sous le coup de l’article l. 120-2 du code du travail (précité) et constituer une atteinte volontaire à l’intimité de la vie privée d’autrui, fait sanctionné par l’article 226-1 du code pénal (un an d’emprisonnement et 300 000 d’amende)

Encore une fois y-a-t-il nécessité d’être joignable par téléphone portable? Ce qui est souligné est suffisamment explicite pour ne pas être interpretable.

Libre à chacun de faire ce qu’il veut, pour ma part je ne tolèrerai aucune atteinte à ma liberté individuel, en conséquence je ne signerai rien qui pourrai contrevenir à ce principe fondamental et me réserve de faire valoir mes droits dans le prétoire si cela est nécessaire.

FUCWRITER

20 mai, 2008

caisse noire IUMM

Classé sous vidéo — fuc @ 7:38

http://www.dailymotion.com/video/x4pkfu

123

Bingo |
THEDING ENSEMBLE |
amdh meknes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de la promo 2004 de Su...
| Archives de Bgayet
| validation des acquis