FUC

30 avril, 2011

Rétro recapitalisation

Classé sous tract — fuc @ 9:39

recapitalisation11.jpgrecapitalisation21.jpgrecapitalisation31.jpgabandondecrance12.jpgabandondecrance22.jpg

Flybe poursuit son développement, Régional poursuit son déclin!

Classé sous presse — fuc @ 9:14


Les voyageurs d’affaires auvergnats en route vers l’Angleterre

FlyBe va relier Clermont-Ferrand à Southampton dès le 21 mai 2011. Les échanges entre l’Auvergne et le port anglais pourraient profiter de cette nouvelle liaison, assurée trois fois par semaine par la compagnie low cost.

Les nouveaux vols Clermont-Ferrand –Southampton que proposera la compagnie low-cost Flybe dès la fin du mois de mai semblent déjà rencontrer le succès escompté. Plus de 2000 billets ont déjà été vendus sur place, et l’affluence sur la nouvelle route va pousser Flybe à prolonger ses vols jusqu’au 8 octobre 2011. Clermont-Ferrand n’était plus reliée par aucune compagnie aérienne à la Grande-Bretagne depuis le départ de Ryanair : ses habitants, vacanciers comme professionnels, pourront bientôt découvrir les attraits du port situé au Sud de l’Angleterre, grâce à des tarifs attractifs. Le billet aller débute en effet à 45 euros.

29 avril, 2011

INFLATION: c’est repartie à fond! ça tombe bien réunion NAO le 11 mai

Classé sous presse — fuc @ 12:59

Zone euro : l’inflation atteint 2,8% en avril

Copyright Reuters 

Les prix ont augmenté de 2,8% sur un an dans les dix-sept pays utilisant la monnaie unique, après 2,7% en mars. De son côté, l’indice du sentiment économique dans la zone euro a connu en avril son deuxième mois consécutif de baisse. Et le taux de chômage dans la zone est resté stable à 9,9% de la population active en mars, et à 9,5% pour l’ensemble de l’UE.

La hausse des prix dans la zone euro s’est accélérée davantage que prévu en avril, selon l’estimation publiée par Eurostat ce vendredi, ce qui conforte les anticipations d’une nouvelle hausse des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) durant l’été.

Les prix ont augmenté de 2,8% sur un an dans les dix-sept pays utilisant la monnaie unique, après 2,7% en mars.

Le conseil des gouverneurs de la BCE, qui souhaite contenir la hausse des prix à un niveau inférieur mais proche de 2%, se réunit jeudi prochain.

Selon une enquête Reuters publiée jeudi, l’institut d’émission ne devrait pas relever ses taux d’intérêt avant le mois de juillet, s’efforçant de garder le cap entre la lutte contre la hausse des prix à la consommation et le soutien à la croissance.

Par ailleurs, l’indice du sentiment économique dans la zone euro a connu en avril son deuxième mois consécutif de baisse, a annoncé la Commission européenne vendredi. L’indice ressort à 106,2 contre 107,3 en mars et 107 attendu. Cette baisse du sentiment touche tous les secteurs économiques à l’exception du bâtiment. C’est l’indice du sentiment du consommateur qui ploie le plus, s’inscrivant à -11,6 contre -10,6 en mars.

Les anticipations d’inflation des consommateurs, en forte hausse depuis novembre 2010, ont fléchi, leur indice ressortant à 30,7 contre 30,8. Les anticipations de prix de vente des industriels, en hausse depuis août 2010, se sont plus nettement tassées, à 21,5 contre 24,4.

L’indice du climat des affaires de la Commission européenne, qui mesure le cycle d’activité, recule lui aussi pour le deuxième mois d’affilée, à 1,28 point contre 1,43 en mars. Malgré tout, l’indice reste proche de ses niveaux historiques, indiquant que la reprise de l’industrie se poursuivra dans les mois qui viennent, explique la CE.

Enfin, le taux de chômage dans la zone euro est resté stable à 9,9% de la population active en mars, selon Eurostat. En février déjà, le taux de chômage était de 9,9% contre 10% en janvier. Il était de 10,1% en mars 2010. Au total, 15,596 millions de personnes étaient sans emploi en mars dans les pays de la zone euro , soit 9.000 de moins que le mois précédent.

Pour l’ensemble de l’Union euro péenne, le taux de chômage est également resté stable, à 9,5% en mars. Le nombre de sans emploi s’y est établi à 22,828 millions, en baisse de 10.000 par rapport à février. En mars, le taux de chômage le plus élevé de l’UE a été enregistré en Espagne (20,7%) et les plus bas aux Pays-Bas (4,2%) et en Autriche (4,3%).

latribune.fr

28 avril, 2011

Tribune libre

Classé sous texte — fuc @ 8:21

Bonjour,

Ouf les élections sont terminées, les salariés ont fait le ménage, ça tombe bien tous les syndicats l’avaient réclamé, le coup de balai met dehors l’UNPL à moins que se soit le SNPNAC, j’avoue que je m’y perds, de même pour l’UFPL qui finalement n’est autre que

la CFTC, là je comprends encore moins ce que vient faire la CFTC dans le collège PNT, bon en tout cas maintenant que les pilotes ont fait un grand courant d’air, il va falloir tenir les promesses de campagne.

Le SPAC a tout misé sur l’UES, il faut reconnaître que ce projet n’a pas été plébiscité par les salariés, en effet le résultat obtenu par cette organisation montre que les pilotes n’y croient pas; toujours est-il que la demande de reconnaissance d’une UES a été demandée, l’affaire devait aller vite et pourtant ça traine…j’ai même lu dans la dernière communication du SPAC que cela pourrait prendre des mois, en attendant le projet « bases provinces » avance, doit – on prendre le risque d’attendre la décision du tribunal pour manifester notre mécontentement…et si le juge déclare qu’il n’y a pas d’UES…

Le SNPL a mis en avant l’intégration, projet ambitieux que les délégués vont devoir porter à bout de bras, manifestement les PNT ont confiance puisqu’ils ont massivement voté pour ce syndicat, en y regardant de plus près (pour les lignes qui vont suivre j’avoue que je fais mienne l’analyse d’un délégué!) les résultats obtenus sont plus subtils:

  • la forte participation a été favorable au seul SNPL, d’habitude le taux de participation « tourne » aux alentours de 75%, cette fois il était de 90%, les 15% de mieux se sont reportés sur le seul SNPL puisque le SPAC reste à 90/100 voix, le FUC progresse un peu à 90/100 voix, alors que le SNPL fait un bond avec 163 voix!.
  • La tête de liste du SNPL ainsi que son mari de bras droit sont non pas désavoués mais subissent un sérieux avertissement, peut-être que les 15% de votants supplémentaire ont voté seulement pour Mr Simon mais ne veulent pas des autres…

Toujours est-il qu’il va falloir emmener les PNT sur la voie de l’intégration, rapidement quelque chose me gêne, la première communication de cette organisation ne me semble pas totalement sur la même ligne directrice que celle affichée pendant la campagne, s’agit-il déjà d’un revirement? En effet dans un texte post électoral « l’intégration » affichée pendant la campagne électorale devient « l’intégration dans le périmètre d’Air France » ce qui n’est plus la même chose! Alors dérive sémantique ou volonté de changer de « feuille de route »? les

PNT qui ont voté SNPL attendent un plan de bataille pour l’intégration pas une valse hésitation!

Le FUC est toujours là! Les résultats pour cette organisation sont un peu surprenant, en effet c’est la seule organisation qui a un tel écart entre les titulaires et les suppléants, plus de 3%, le FUC fait plus de 24% sur les suppléants, il semblerait qu’un certains nombre de PNT aient voté FUC pour les suppléants et SNPL pour les titulaires, comme si le message était « le FUC vous avez votre place, mais on donne sa dernière chance au SNPL à travers un homme SIMON ». En tout cette organisation s’impose dans le paysage syndicale, leur façon de faire atypique a montré son efficacité, les PNT leur sont reconnaissants, là où ils sont placés ils auront un rôle d’aiguilleurs syndicaux…

Le SNPL est l’organisation qui a le plus fortement réclamé que le ménage soit fait, il va maintenant falloir qu’ils prennent leurs responsabilités, le premier dossier, celui qui a mis le feu aux poudres, c’est le projet « bases province », et, justement, ce projet a été élaboré par la direction AF et est soutenue par le SNPL, alors j’espère que la première décision de la section SNPL Régional ne sera pas d’éviter de se battre contre cette ignominie!

紅の豚

27 avril, 2011

Pause

Classé sous Non classé — fuc @ 8:14

Pause dyn008_original_684_676_pjpeg_2625226_a0f581b48e10d9a0ba4997cc1e93e4b2

L ‘ESPACE SHENGEN DANS LE GROUPE AIR FRANCE N’A JAMAIS EXISTÉ

Classé sous Non classé — fuc @ 0:03

 

 L 'ESPACE SHENGEN DANS LE GROUPE AIR FRANCE N'A JAMAIS EXISTÉ  pdf 320051239835930.pdf

moz-screenshot

Le contrôle aux frontières a toujours existé dans la compagnie Air France, pour pénétrer dans le sacro saint il faut montrer ses papiers et avoir L’Air Blance, sinon les prétendants restent à la porte, j’en ai connu certains qui ont tenté leur chance de multiples fois, il est possible d’essayer le concours, trois tentatives sont acceptées (la troisième avec dérogation), malheur aux ratés! Le groupe Air France est quasi le seul employeur en France, les malheureux n’ont d’autre choix que de se tourner vers les compagnies lowcost européennes ou d’émigrer aux Emirats ou en Asie. Il semblerait que la sélection de la compagnie tricolore soit plus évidente pour la progéniture des pilotes de la compagnie, certainement des prédispositions génétiques, ou le privilège d’une caste…

Pour les pilotes des filiales c’est « papier s’il vous plait », la barrière ne se lève que rarement, très peu de pilotes des filiales ne peuvent passer la frontière, trop typés, trop vieux, trop trop, pas assez dans le moule, pas assez obéissants, trop pas assez. Un système va être mis en place qui laissera sa chance à tout le monde, chaque année un tirage au sort sera effectué, deux pilotes auront le droit d’aller préparer les sélections dans des écoles tenues par des anciens pilotes d’AF, si par malheur ils ne réussissent pas la sélection une passerelle automatique va être mise en place, ils seront reconvertis PNC sans avoir à passer la sélection.

Faire du ciel un poste frontière.

紅の豚

25 avril, 2011

Turkish à Toulouse

Classé sous presse — fuc @ 8:57

 

Avion de Turkish Airlines

Toutes les compagnies Européenne se développent à Toulouse, sauf le groupe AF, pourtant Régional y a une base….

Un appareil de Turkish Airlines s’est posé pour la première fois lundi à Toulouse-Blagnac, sa quatrième escale française après Roissy, Lyon et Nice, et va desservir Istanbul sans escale trois fois par semaine puis quatre fois au début juillet, a annoncé la compagnie turque.Lors d’une conférence de presse à l’aéroport, les responsables de Turkish Airlines ont souligné qu’au-delà de la destination Turquie, l’aéroport d’Istanbul pouvait être une plateforme de correspondance (hub) de choix vers l’Asie et le Moyen-Orient pour les provinciaux de France, de préférence à Roissy, Londres ou Francfort

« Nous sommes en plein sur la route directe et proposons 70 vols avec une correspondance très adaptée », a indiqué un responsable lyonnais de Turkish Airlines.
« Les vols de Toulouse vers Istanbul seront assurés en Airbus A319 et A320 et en Boeing 737-800 le lundi, mercredi et samedi en 3 heures 20 de vol, et une quatrième fréquence sera organisée le dimanche à partir du 3 juillet, a indiqué Orcun Buluc, directeur de Turkish Airlines à Toulouse.
La compagnie assure déjà 18 vols par semaine au départ de Roissy vers Istanbul, 12 vols au départ de Lyon et 10 vols par semaine au départ de Nice.
Turkish Airlines indique avoir transporté 31 millions de passagers en 2010, soit une progression de 19% sur 2009, après cinq années de croissance au rythme de 10% l’an.
La compagnie publique turque est la quatrième nouvelle venue du service d’été de Toulouse-Blagnac, avec la compagnie low cost espagnole Vueling, Alitalia et la compagnie française Eastern Airways. Vingt-cinq compagnies aériennes régulières desservent désormais l’aéroport de Midi-Pyrénées.

24 avril, 2011

le tigre

Classé sous presse — fuc @ 12:59

le tigre dans presse TM_26256_apercu_053

Cours de l’action AF depuis 4 ans

Classé sous Non classé — fuc @ 8:50

Cours de l'action AF depuis 4 ans

Le cours d’introduction en 99 était de 14 €!!!!

Flybe

Classé sous presse — fuc @ 8:32

Flybe low cost vers l'Angleterre

Flybe relie Rennes et Exeter

La compagnie aérienne à bas coûts britannique relie depuis le 22 avril Rennes et Exeter, la cité historique du Devon, dans le sud ouest de l’Angleterre. Cette ligne sera opérée 3 fois par semaine jusqu’au 25 septembre.

Les vols partiront de la capitale bretonne les dimanche à 15 h 30 (arrivée 15 h 25), mardi et vendredi à 12 h 35 ou 12 h 40 pour une (arrivée 12 h 30 ou 12 h 40)
Les vols retour partiront d’Exeter les dimanche à 13 h 05 (arrivée à 15 h 05), mardi et vendredi à 10 h 15 pour une arrivée  à 12 h 15. Les premiers prix démarrent à 43 euros l’aller simple, taxes incluses.
Rappelons qu’en France, la compagnie aérienne desservira dans son programme d’été Southampton depuis Clermont-Ferrand à raison de trois vols hebdomadaires également, les lundi, jeudi et samedi (du 21 mai au 24 septembre). Béziers sera aussi reliée à Southampton les lundi et vendredi du 27 mai au 23 septembre (départ de Southampton à 10h35 et à 14h10 de Béziers). Et encore Pau sera connectée à Southampton deux fois par semaine du 25 mai au 25 septembre (décollage du sud de l’Angleterre à 10 h 45 le mercredi et 14 h 05 le dimanche, et d’Aquitaine à 14 h 10 le mercredi et 17 h 30 le dimanche).

 

12345...7

Bingo |
THEDING ENSEMBLE |
amdh meknes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog de la promo 2004 de Su...
| Archives de Bgayet
| validation des acquis